Le projet de budget 2016, présenté mercredi, prévoit la création nette de 8300 emplois de fonctionnaires d’État, une première depuis 2003.

Dans le cadre du contrat «protection» qui vise à assurer dans la durée le déploiement sur le territoire national de 7000 hommes, en 2016 le ministère de la Défense bénéficiera de 2300 postes supplémentaires au lieu d’en supprimer 7500 comme prévu dans la programmation initiale. Cela revient à une création de 9800 emplois.

Dans son projet, le gouvernement table sur une augmentation de 700 millions d’euros de la masse salariale, soit 0,86% d’augmentation par rapport à la loi de finances initiale 2015.

En ce qui concerne l’Éducation nationale, le gouvernement prévoit 8561 créations d’emplois.

Pour la Police-gendarmerie, 732 postes supplémentaires sont prévus en 2016.

Enfin, pour le ministère de la Justice, 978 postes seront créés en 2016.

Il est donc question de postes supplémentaires dans la filière sécurité mais également dans la filière administrative, ce qui est très encourageant pour nos stagiaires entrés en septembre et pour ceux qui intègreront l’institut en janvier prochain.

La fonction publique d’État compte près de 2,4 millions d’agents, sur un total de 5,3 millions de fonctionnaires avec l’Hospitalière et la Territoriale.
Le projet de budget, qui comptabilise les fonctionnaires en équivalents temps plein, inscrit pour 2016 un effectif de 1.904.768 emplois.