Alors que nous sommes en pleine préparation des épreuves orales de la police nationale , un jeune gardien de la paix, ancien stagiaire de l’institut, est venu présenter son métier et répondre aux questions qui lui ont été posées . Aujourd’hui affecté au sein d’une compagnie républicaine de sécurité (CRS), il a pris le temps d’expliquer le sens de son engagement et de partager son enthousiasme. Il a été question de protection, de sécurité et plus largement de toutes les missions de maintien et de rétablissement de l’ordre public. Rien n’a été laissé de côté, ni les difficultés qui sont réelles ni surtout les grandes satisfactions que procure le sentiment du devoir accompli. Et c’est ce dernier point qui a retenu l’attention de tous au point qu’ils étaient nombreux en fin de journée à imaginer eux-mêmes une affectation au sein de cette unité.