Le temps des oraux

L’ambiance est un peu particulière en ce moment au sein de l’institut. Les stagiaires sont par monts et par vaux passant pour beaucoup leurs épreuves orales. Contrôleurs des douanes, secrétaires et adjoints, les uns à Montpellier, les autres à Paris, Bordeaux ou même Tourcoing, c’est le moment d’être confronté à la réalité de l’entretien oral et au stress qu’il provoque.
Mais les premiers retours sont très encourageants et les préparations ont porté leurs fruits. Il est plus facile d’affronter un jury lorsque l’on maîtrise bien sa présentation et  différents éléments de motivation et lorsque l’on a une bonne connaissance de l’institution et des missions propres aux métiers. Les simulations vidéos ont, encore une fois, été d’une aide précieuse dans la préparation. Elles ont permis à chacun d’avoir une idée claire de ses performances et surtout de pouvoir concrètement juger de ses évolutions.

À chaque retour, une fois l’épreuve orale passée, les stagiaires sont invités à réaliser un compte rendu précis de leur expérience ; c’est là un outil indispensable qui assure le lien entre les générations et nous permet d’être toujours au plus près des attentes.

Les résultats des différents concours sont programmés entre le 14 juin et le 12 juillet. Nous vous en tiendrons informés.

Les nouveautés de la rentrée 2019-2020

Pour rester efficace et offrir aux stagiaires la meilleure préparation possible, l’équipe pédagogique de l’institut travaille autour de 3 chantiers principaux pour la prochaine session de formation qui débutera au mois de septembre.

D’abord, dans le prolongement de ce qui est déjà fait, nous veillons à être toujours au plus près du terrain et de la réalité des métiers auxquels se destinent nos stagiaires. Pour cela, l’intervention de professionnels et les visites d’anciens stagiaires aujourd’hui en poste se feront de façon plus régulière à des moments stratégiques de l’année. Avoir une vision claire de son futur métier est important pour alimenter sa motivation et être un interlocuteur crédible à l’oral.

Par ailleurs, nous adaptons encore davantage notre travail aux modifications permanentes des concours. Les épreuves changent et les sujets évoluent, il est dès lors impératif de suivre ce mouvement pour garder un niveau de performance élevé.

Enfin, et c’est là encore une de nos premières préoccupations, nous continuons à développer nos outils pédagogiques et profitons au mieux des bénéfices de la dématérialisation et des nouvelles technologies en termes d’efficacité. Le numérique permet aujourd’hui de suivre au plus près les progrès de chacun et de rendre très accessibles les différents supports.

Les résultats du concours de gardien de la paix couronnent une année de travail

Nous attendions avec beaucoup d’impatience les résultats du concours de gardien de la paix, d’abord pour féliciter tous les stagiaires en attente mais aussi afin de pouvoir établir définitivement le bilan de l’année 2018.

Raphaël, Thibaut, Florent et Océane sont donc reçus et avec eux 89% des stagiaires de l’institut et ce dans la filière administrative et dans la filière sécurité. Beaucoup sont déjà en poste, d’autres attendent leur affectation. Les formations de douaniers à La Rochelle viennent de débuter pour les agents récemment admis, les premiers sous-officiers de gendarmerie qui avaient obtenu le concours de mars 2018 commencent également leur formation. Pour les finances publiques, agents et contrôleurs vont être appelés dans les prochains jours. Tous les autres sont déjà sur le terrain pour certains depuis plusieurs mois.

Tout ce mouvement est bien sûr très encourageant pour tous les stagiaires actuellement en formation. La plupart sont en pleine préparation des oraux. Des contrôleurs des douanes en passant par les secrétaires et adjoints administratifs de l’Écologie, de l’Éducation nationale, de la Justice et  de l’Intérieur, les entretiens filmés s’enchaînent. Le stress est là mais l’entraînement permet à tous d’acquérir les bons réflexes.

L’année de césure, une solution pour préparer des concours en toute sérénité

Au moment où arrivent les résultats de parcoursup, il n’est pas inutile de rappeler que vous avez la possibilité, une fois votre baccalauréat en poche, de faire une pause tout en vous garantissant le statut étudiant. Cette possibilité est également offerte  à tout étudiant durant les différents cycles de son parcours. Bien sûr, elle est soumise à l’autorisation du chef d’établissement et dépend de la validation de votre projet. Outre le statut étudiant, vous pouvez également là encore avec l’accord du chef d’établissement, bénéficier du maintien de votre bourse.

 Cette année de coupure dans vos études peut être mise à profit pour préparer un concours administratif. Vous voulez devenir sous-officier de gendarmerie, gardien de la paix contrôleur des douanes ou contrôleur des finances publiques, nous vous aiderons et nous vous accompagnerons dans la définition de votre projet et dans l’acquisition des outils et des connaissances nécessaires pour réussir les différentes épreuves écrites et orales des concours.

La police nationale recrute 8.000 agents

La sécurité nationale recrute, et 8.000 postes sont concernés d’ici à 2022. L’éventail des compétences recherchées est large : du maintien de l’ordre au quotidien, à la cybercriminalité, en passant par la police scientifique et technique (PST) et le personnel administratif. Il est entre autres question de 3300 gardiens de la paix, 2000 adjoints de sécurité et 1500 personnels techniques, scientifiques et administratifs.

Le métier de gardien de la paix par exemple peut être spécialisé dans la sécurité au quotidien, les CRS, la police aux frontières, la police judiciaire ou encore les renseignements. Le gardien de la paix encadre les adjoints de sécurité, il bénéficie en début de carrière d’un salaire mensuel net d’environ 1980 euros.

Les concours de recrutement ont lieu tous les ans mais ils sont exigeants et demande une  préparation sérieuse. Pour tous renseignements sur les métiers et concours, vous pouvez consulter les différentes rubriques de notre site ou nous contacter directement.

A l’heure des choix, il est important d’être informé…

Alors que les inscriptions pour les concours de sous-officier de gendarmerie, de gardien de la paix, d’agent et de contrôleur des douanes approchent, il est important de faire les bons choix. Cela est encore plus vrai cette année car le calendrier des concours fait coïncider les épreuves de gendarmerie et de douanes. Pour aider les stagiaires, rien de mieux que les « anciens » qui viennent partager leurs expériences. Youssef, Tony et Damien ont ainsi profité de quelques jours de repos pour venir raconter leur quotidien sur le terrain, rapporter quelques anecdotes et répondre aux questions des uns et des autres. Du concours en passant par la formation jusqu’à leur vie professionnelle, tout était intéressant et apportait un éclairage nouveau.

Les générations se succèdent et l’idée maîtresse de l’institut reste celle de la transmission des expériences et du vécu pour être au plus près de la réalité et faciliter les choix de chacun.

La préparation au concours des douanes

Après les annonces du ministère faisant état de nouveaux recrutements d’agents et de contrôleurs des douanes autant dans la branche surveillance que dans la branche opérations commerciales, il est temps de réfléchir aux différentes modalités de préparation aux épreuves de pré admissibilité, d’admissibilité et d’admission. Vous pouvez pour cela consulter les pages de notre site consacrées à la description des concours et celles qui vous présentent les différentes formules qui vous sont proposées (préparation annuelle, stage intensif ou correspondance). Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à nous contacter ou à convenir avec nous d’un rendez-vous sur place ou par visio conférence.

Les préfectures de régions recrutent à nouveau

Après quelques années de disette,
les préfectures de région recrutent à nouveau dans la filière administrative.
Bien sûr, le nombre de postes reste moins important que celui proposé par le
concours national organisé par le ministère de l’Intérieur mais ces
recrutements offrent l’opportunité à ceux qui ont des aspirations spécifiques
d’être affectés dans la région de leur choix sans attendre une possible
mutation. Cette année, comme l’année dernière d’ailleurs, les préfectures des
Bouches- du- Rhône, d’Occitanie et de Nouvelle-Aquitaine entre autres organisent
un concours. Plusieurs stagiaires de l’institut sont d’ailleurs sur les rangs.

De nouveaux promus en attente d’incorporation

Guillaume et Victor admis aux Douanes, Amélie et Mélissandre admises pour l’une à la gendarmerie et pour l’autre à la police nationale, Zineb et Sofia admises à la Direction générale des finances publiques, voici quelques-unes des récentes réussites de ce début d’année au sein de notre institut.
Il est temps pour eux de tourner la page de la préparation et d’attendre avec impatience leur incorporation.
Tous et toutes débuteront leur carrière dans quelques mois par une formation avant d’être affectés dans leur administration respective.

Découvrez leurs témoignages dans l’onglet « Ce sont eux qui en parlent le mieux »

Une nouveauté dans les concours

Nous venons d’apprendre que le concours de gardien de la paix organisé au mois de septembre prochain, change de format confirmant ainsi l’évolution observée depuis quelques sessions déjà. L’organisation de concours exceptionnels avait déjà entraîné la suppression de certaines épreuves notamment les QCM de culture générale et de fondamentaux scolaires.

Aujourd’hui, c’est tout le concours qui change avec l’apparition d’une nouvelle épreuve de cas pratique d’une durée de trois heures et de coefficient 5.

Cette épreuve consiste, à partir d’un dossier documentaire, en des mises en situation guidées par des questions. On perçoit là déjà la volonté de professionnaliser l’épreuve de recrutement en restant malgré tout attaché à l’évaluation de qualités rédactionnelles et de synthèse.

Vous trouverez dans la rubrique « S’inscrire à nos formations-Filière sécurité-Police nationale » de notre site, les documents officiels présentant ces nouvelles épreuves.