A l’heure des choix, il est important d’être informé…

Alors que les inscriptions pour les concours de sous-officier de gendarmerie, de gardien de la paix, d’agent et de contrôleur des douanes approchent, il est important de faire les bons choix. Cela est encore plus vrai cette année car le calendrier des concours fait coïncider les épreuves de gendarmerie et de douanes. Pour aider les stagiaires, rien de mieux que les « anciens » qui viennent partager leurs expériences. Youssef, Tony et Damien ont ainsi profité de quelques jours de repos pour venir raconter leur quotidien sur le terrain, rapporter quelques anecdotes et répondre aux questions des uns et des autres. Du concours en passant par la formation jusqu’à leur vie professionnelle, tout était intéressant et apportait un éclairage nouveau.

Les générations se succèdent et l’idée maîtresse de l’institut reste celle de la transmission des expériences et du vécu pour être au plus près de la réalité et faciliter les choix de chacun.

La préparation au concours des douanes

Après les annonces du ministère faisant état de nouveaux recrutements d’agents et de contrôleurs des douanes autant dans la branche surveillance que dans la branche opérations commerciales, il est temps de réfléchir aux différentes modalités de préparation aux épreuves de pré admissibilité, d’admissibilité et d’admission. Vous pouvez pour cela consulter les pages de notre site consacrées à la description des concours et celles qui vous présentent les différentes formules qui vous sont proposées (préparation annuelle, stage intensif ou correspondance). Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à nous contacter ou à convenir avec nous d’un rendez-vous sur place ou par visio conférence.

Les préfectures de régions recrutent à nouveau

Après quelques années de disette,
les préfectures de région recrutent à nouveau dans la filière administrative.
Bien sûr, le nombre de postes reste moins important que celui proposé par le
concours national organisé par le ministère de l’Intérieur mais ces
recrutements offrent l’opportunité à ceux qui ont des aspirations spécifiques
d’être affectés dans la région de leur choix sans attendre une possible
mutation. Cette année, comme l’année dernière d’ailleurs, les préfectures des
Bouches- du- Rhône, d’Occitanie et de Nouvelle-Aquitaine entre autres organisent
un concours. Plusieurs stagiaires de l’institut sont d’ailleurs sur les rangs.

De nouveaux promus en attente d’incorporation

Guillaume et Victor admis aux Douanes, Amélie et Mélissandre admises pour l’une à la gendarmerie et pour l’autre à la police nationale, Zineb et Sofia admises à la Direction générale des finances publiques, voici quelques-unes des récentes réussites de ce début d’année au sein de notre institut.
Il est temps pour eux de tourner la page de la préparation et d’attendre avec impatience leur incorporation.
Tous et toutes débuteront leur carrière dans quelques mois par une formation avant d’être affectés dans leur administration respective.

Découvrez leurs témoignages dans l’onglet « Ce sont eux qui en parlent le mieux »

Une nouveauté dans les concours

Nous venons d’apprendre que le concours de gardien de la paix organisé au mois de septembre prochain, change de format confirmant ainsi l’évolution observée depuis quelques sessions déjà. L’organisation de concours exceptionnels avait déjà entraîné la suppression de certaines épreuves notamment les QCM de culture générale et de fondamentaux scolaires.

Aujourd’hui, c’est tout le concours qui change avec l’apparition d’une nouvelle épreuve de cas pratique d’une durée de trois heures et de coefficient 5.

Cette épreuve consiste, à partir d’un dossier documentaire, en des mises en situation guidées par des questions. On perçoit là déjà la volonté de professionnaliser l’épreuve de recrutement en restant malgré tout attaché à l’évaluation de qualités rédactionnelles et de synthèse.

Vous trouverez dans la rubrique « S’inscrire à nos formations-Filière sécurité-Police nationale » de notre site, les documents officiels présentant ces nouvelles épreuves.

Une formation hors Parcoursup…

En cette période d’inscription sur la plateforme Parcoursup, il est utile de préciser que la préparation aux concours administratifs n’entre pas dans le cadre de l’enseignement supérieur.
De fait, après votre inscription auprès de notre institut, vous pourrez télécharger sur la plateforme Parcoursup une attestation spécifique pour indiquer votre choix.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les démarches à réaliser, n’hésitez pas à nous contacter.

Les épreuves sportives se préparent bien en avance…

Dans l’optique des épreuves sportives des différents concours de la filière sécurité (Gendarmerie, police nationale, douanes, administration pénitentiaire…) nous avons débuté pour la session de formation en cours les évaluations sportives.

Ateliers, musculation et parcours se sont succédé et ont permis aux stagiaires de se tester et d’appréhender les épreuves des concours.

-Preparation-preuves-sportives

Outre les premiers « chronos » qui seront un point de repère pour les prochaines évaluations, s’est toute une série d’informations que les stagiaires vont devoir assimiler et qui concernent tant les techniques de franchissement des obstacles que les conseils de préparation. C’est un groupe homogène et motivé qui s’est ainsi retrouvé, jeudi, au lycée Fazanis en compagnie de Mr Torné, professeur de sport et officier de réserve de l’armée de Terre.

-Preparation-preuves-sportives     -Preparation-preuves-sportives

Janvier, une rentrée pour préparer les concours de septembre-octobre 2019, sous-officier de gendarmerie, gardien de la paix, agent des douanes, agent des finances publiques


Tout indique pour l’instant que les concours  de sous-officier de gendarmerie et de gardien de la paix n’auront lieu cette année qu’une fois.

Nous étions habitués depuis quelques temps aux deux concours, l’un en mars-avril, l’autre en septembre-octobre avec un recrutement souvent plus important pour la première session, il semble que seules les sessions de septembre-octobre soient maintenues.

Nous vous rappellerons bien sûr ces informations dès qu’elles seront confirmées. La fin de l’été sera riche en concours puisque c’est à cette même période que s’organisent traditionnellement les concours d’agent des douanes et d’adjoint et de contrôleur des finances publiques. Cette année en plus, est programmé au début du mois d’octobre le concours de rédacteur territorial.

La rentrée de janvier tombe à point nommé pour se lancer dans une préparation efficace. Bon courage à tous.

Les résultats sont là… (Sous-officier de gendarmerie, agent des Douanes, gardien de la paix, agent DGFiP et contrôleur DGFiP) et ils sont bons !

Nous avons reçu aujourd’hui, avec quelques heures de retard, les résultats d’admissibilité du concours de recrutement de sous-officier de gendarmerie d’octobre 2018. Mais cela valait finalement la peine d’attendre puisque les 11 stagiaires qui ont préparé le concours avec nous sont tous admissibles, 100% de réussite donc.

Rappelons que seuls 4 125 candidats sur les 13 299 inscrits au plan national sont admissibles.

Il en va de même pour le concours de gardien de la paix, 10 stagiaires sur 10 inscrits au sein de l’Institut sont admissibles.

Une seule défaillance pour la pré admissibilité du concours d’agent des douanes et 100% de réussite enfin pour la pré admissibilité du concours d’agent des finances publiques (8 stagiaires sur 8) et pour celui de contrôleur des finances publiques (4 stagiaires sur 4).

Tous ces résultats nous rendent fiers et heureux même s’il ne s’agit que d’une étape… Nous sommes en pleine préparation des épreuves orales et sportives. Une évaluation sportive est d’ailleurs prévue le 22 novembre prochain. Nous vous en reparlerons.

Un rendez-vous traditionnel avec les professionnels

Comme à chaque début de session, des professionnels de nombreuses administrations viennent passer un moment avec les stagiaires pour leur apporter toutes les informations nécessaires sur les métiers de la fonction publique et leur évolution.

Ce rendez-vous permet à chacun d’avoir un éclairage nouveau sur la réalité de l’engagement que constitue le fait d’intégrer la fonction publique.

Mardi 9 octobre par exemple, nous avons reçu un ancien stagiaire, Jérôme, aujourd’hui secrétaire administratif de la Préfecture de police de Paris et un responsable du centre de recrutement et d’information de la Police nationale de Bordeaux. Ils ont, chacun, répondu aux différentes questions qui leur étaient posées, et, à entendre les stagiaires, fait naître quelques vocations. Il ne reste plus qu’à travailler. Nous recevrons dans les prochains jours un gendarme, un douanier et des agents administratifs de l’Éducation nationale et de la Justice.

 

un-responsable-du-centre-de-recrutement-et-un-ancien-stagiaire