Les résultats sont là… (Sous-officier de gendarmerie, agent des Douanes, gardien de la paix, agent DGFiP et contrôleur DGFiP) et ils sont bons !

Nous avons reçu aujourd’hui, avec quelques heures de retard, les résultats d’admissibilité du concours de recrutement de sous-officier de gendarmerie d’octobre 2018. Mais cela valait finalement la peine d’attendre puisque les 11 stagiaires qui ont préparé le concours avec nous sont tous admissibles, 100% de réussite donc.

Rappelons que seuls 4 125 candidats sur les 13 299 inscrits au plan national sont admissibles.

Il en va de même pour le concours de gardien de la paix, 10 stagiaires sur 10 inscrits au sein de l’Institut sont admissibles.

Une seule défaillance pour la pré admissibilité du concours d’agent des douanes et 100% de réussite enfin pour la pré admissibilité du concours d’agent des finances publiques (8 stagiaires sur 8) et pour celui de contrôleur des finances publiques (4 stagiaires sur 4).

Tous ces résultats nous rendent fiers et heureux même s’il ne s’agit que d’une étape… Nous sommes en pleine préparation des épreuves orales et sportives. Une évaluation sportive est d’ailleurs prévue le 22 novembre prochain. Nous vous en reparlerons.

Les prises de postes et les aides à la mobilité

En cette fin de mois d’août, nous recevons toujours avec plaisir des nouvelles de nos stagiaires qui ont obtenu leur concours avant l’été.
Ils nous parlent ainsi de leur lieu d’affectation, du service auquel ils sont rattachés, des missions qui leur sont confiées ou encore des équipes au sein desquelles ils vont évoluer.
Souvent, ils nous rapportent que des entretiens individuels leur ont permis de mieux appréhender leur prise de poste.
Enfin, certains ont pu bénéficier d’aides à l’installation et d’autres de logements de fonction.
Les débuts se font donc clairement de façon sereine et sans stress.

Les premiers concours sont là

Les mois de septembre et d’octobre sont particulièrement riches en concours et nos stagiaires sont prêts et impatients.
Le concours de Gardien de la paix, d’agent des Douanes, celui de sous-officier de Gendarmerie, de surveillant de l’Administration Pénitentiaire ou encore celui d’agent de Finances publiques ou de contrôleur des Finances publiques, tous ces concours se dérouleront dans les semaines à venir.
À l’heure où beaucoup ont encore l’esprit en vacances, nous sommes déjà mobilisés et ces échéances concrétisent, pour nos stagiaires, une année d’efforts et de révisions.
C’est maintenant l’heure des derniers réglages : nous analysons des sujets réels, décryptons les attendus et rappelons les règles élémentaires de présentation et de rédaction.

La rentrée approche…

La prochaine rentrée pour la session annuelle de formation est prévue le 17 septembre prochain à 8h30.
Vous pouvez encore vous inscrire si votre projet est de préparer un concours administratif et de vous donner toutes les chances de réussir.
Un rendez-vous, téléphonique, en visioconférence ou physique peut vous permettre en quelques minutes d’avoir une vision claire et précise de notre dispositif de formation et de toutes les opportunités qui vous seront offertes.
Passer un concours, en passer plusieurs, bénéficier d’un suivi personnalisé, avoir accès à toutes les informations nécessaires à votre préparation, c’est notre engagement et c’est ce qui fait le succès de notre formation.

Un réel effort de recrutement mais des concours très sélectifs

Cette session de formation 2017-2018 s’est appuyée sur un niveau de recrutement intéressant. La police nationale a organisé un concours exceptionnel, les préfectures de régions ont recruté des adjoints administratifs, les ministères de l’Écologie, de l’Intérieur, de l’Éducation nationale et de la Justice ont aussi proposé des concours d’adjoints administratifs et de secrétaires, la gendarmerie et les douanes ont aussi recruté sous-officiers, agents et contrôleurs.
Pour autant, les sujets proposés et les notes d’admissibilité et d’admission témoignent du caractère particulièrement sélectif des concours. Il fallait par exemple cette année avoir une note supérieure à 13.27 pour devenir agent des douanes et supérieure à 14.15 pour être admis au concours commun d’adjoint administratif (Éducation nationale, Justice, OFPRA…). Ce ne sont là que deux exemples mais qui illustrent bien la spécificité du concours.
Au niveau national, c’est souvent moins de 5% des inscrits qui obtiennent le concours. C’est ici que notre taux de réussite prend tout son sens (93% pour la session 2016-2017).