Une session se termine, une autre débute

Les stagiaires de la session 2019 en terminent avec le passage de leurs épreuves orales des douanes, de la gendarmerie et de la police nationale. Les  premiers retours sont pour l’heure très positifs avec de nombreuses questions déjà abordées lors des préparations et qui concernaient les motivations personnelles, les connaissances institutionnelles ou encore l’actualité.

Un autre groupe de stagiaires vient d’intégrer l’institut avec comme principal objectif la préparation des concours de septembre et octobre 2020, à noter que les inscriptions sont encore possibles.

Une admissibilité réussie, une admission qui se prépare

Le bilan  des stages intensifs de ce début d’année sont excellents. Avec 95,45% des stagiaires  pré admissibles  pour le concours commun d’agent DGFIP-Douanes, 88 %  des stagiaires admissibles au concours de gardien de la paix, 80 % des stagiaires admissibles au concours de sous-officier de gendarmerie et 100 % des stagiaires pré admissibles au concours de contrôleur des Finances publiques, la réussite est encore au rendez-vous,  surtout si l’on considère  que tous les stagiaires sont admissibles ou pré admissibles à au moins un concours, aucun stagiaire n’est laissé de côté.

Bien sûr, rien n’est fini et il s’agit de préparer avec soin les épreuves orales et sportives. C’est ce que nous faisons en multipliant les entretiens, en poursuivant nos préparations sportives  et en recevant des professionnels pour répondre à toutes les questions.

Les nouvelles sont bonnes

Régulièrement, nous recevons des nouvelles d’anciens stagiaires, aujourd’hui fonctionnaires. C’est avec beaucoup de plaisir que nous suivons leurs parcours et leurs carrières. Émilie vient d’être affectée en Corse après une période de formation, Aubin rejoint la préfecture de Cahors, Damien est devenu motard dans la douane et a ainsi accompli son rêve, voilà quelques-unes des nouvelles de l’été.

La fonction publique permet une réelle mobilité autant géographique que professionnelle et les opportunités sont nombreuses de trouver un  cadre adapté aux goûts et aux compétences de chacun.

Quelques informations sur la rentrée de la session de formation 2019-2020

La rentrée de la session de formation 2019-2020 est prévue le 16 septembre à 8 h 30.

La première semaine sera entièrement consacrée à une évaluation précise du niveau de chaque stagiaire afin de pouvoir construire un parcours de formation adapté à chacun. Dans le même temps, les stagiaires seront informés des différents concours auxquels ils peuvent prétendre (missions, rémunération, affectations, évolution…). Ce n’est qu’à partir de là qu’une réunion individuelle permettra à chacun de se positionner et de faire son choix.

Nous vous rappelons que plusieurs stages intensifs sont organisés avant la fin de l’été. Dès le 26 août débute le stage de préparation au concours de gardien de la paix. Le 9 septembre commencent le stage de préparation au concours de sous-officier de gendarmerie et le stage de préparation au concours commun des finances publiques et des douanes.

Il est encore temps de vous inscrire…

Les nouveautés de la rentrée 2019-2020

Pour rester efficace et offrir aux stagiaires la meilleure préparation possible, l’équipe pédagogique de l’institut travaille autour de 3 chantiers principaux pour la prochaine session de formation qui débutera au mois de septembre.

D’abord, dans le prolongement de ce qui est déjà fait, nous veillons à être toujours au plus près du terrain et de la réalité des métiers auxquels se destinent nos stagiaires. Pour cela, l’intervention de professionnels et les visites d’anciens stagiaires aujourd’hui en poste se feront de façon plus régulière à des moments stratégiques de l’année. Avoir une vision claire de son futur métier est important pour alimenter sa motivation et être un interlocuteur crédible à l’oral.

Par ailleurs, nous adaptons encore davantage notre travail aux modifications permanentes des concours. Les épreuves changent et les sujets évoluent, il est dès lors impératif de suivre ce mouvement pour garder un niveau de performance élevé.

Enfin, et c’est là encore une de nos premières préoccupations, nous continuons à développer nos outils pédagogiques et profitons au mieux des bénéfices de la dématérialisation et des nouvelles technologies en termes d’efficacité. Le numérique permet aujourd’hui de suivre au plus près les progrès de chacun et de rendre très accessibles les différents supports.